top of page

Atelier d'écriture autobiographique avec Karim Akouche en résidence



10 séances d'écriture autobiographique pour les élèves de deux classes de la filière professionnelle : la 1CAP EPC2 et la 2nde MRC1.


L'objectif : écrire pour se construire, s'affirmer et s'émanciper.


A partir de lectures d'extraits du roman de l'écrivain Karim Akouche La religion de la mère, les lycéens accompagnés de l'écrivain en personne et de leur enseignante de Lettres, ont travaillé : les sources d’inspiration, procédés d’écriture, l'autobiographie, le mentir vrai d'Aragon, partir de soi pour parler de l’autre "Je est un autre" de Rimbaud, ou "Madame Bovary, c'est moi" de Flaubert, parler de soi indirectement, les techniques d’écriture, les images poétiques, les émotions, la voix, la tonalité, le rythme, les notions de personnage, narrateur, auteur, point de vue.

Qu'est-ce qu'écrire ? Écrire, c'est coudre ses blessures avec la pointe de son stylo ? Défendre des idées ? Divertir ? Ou est-ce seulement de l'art créé pour l'art ?


Les lycéens ont ensuite écrit à la manière de Karim Akouche pastichant le narrateur Mirak, leurs propres textes qu'ils présenteront en mai au Centre culturel Idir d'Epinay-sur-Seine.

Une très belle expérience pour 48 élèves.

41 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page