L’infirmier a pour mission la promotion de la santé en faveur des élèves afin de contribuer à leur bien être et à leur réussite scolaire. Elle favorise le développement de compétences des élèves pour leur permettre d’adopter des comportements favorables à leur santé.

Ainsi, l’infirmerie est un lieu d’accueil, d’écoute et d’aide, de soins et d’éducation à la santé. L’infirmier observe, dépiste et travaille en équipe avec l’ensemble des professionnels du lycée, avec des partenaires extérieurs (CPEF, associations…) et en lien avec les parents.

 

L’infirmier étant tenue au secret professionnel dans les limites imposées par la loi, les familles et élèves ne doivent pas hésiter à signaler tout problème de santé et les traitements médicaux en cours.

rôle de l’InfirmerIE

Permanence de M. Suppa

Horaires dans l’établissement

Mardi : 8h - 18h
Jeudi : 8h - 18h

Lieu

L’infirmerie se situe à

côté de XXXXXXXXXX

Pourquoi rencontrer l’Infirmier scolaire ?

L'infirmier a une place incontournable dans l'établissement.

En effet, il est là pour : 

  • accueillir, écouter et accompagner les élèves pour tout motif ayant une incidence sur sa santé ou sa scolarité

  • développer les liens avec les familles et l’équipe éducative

  • intervenir dans les domaines de la prévention aux addictions, de l’éducation à la sexualité, du bien-être à l’école

  • organiser les soins et les urgences

  • participe aux actions de prévention et d’éducation à la santé

  • donner les premiers soins à l’élève blessé ou en malaise

  • contribuer à l’intégration scolaire des élèves handicapés.

 

L’infirmier(e), par ses missions et ses compétences spécifiques est conseiller technique du chef d’établissement.

Rendez-vous chez le médecin ' s

PRISE EN CHARGE

Clinique du docteur '

Les élèves peuvent venir à l’infirmerie pendant la récréation, pendant les intercours et pendant les permanences.


Les passages à l’infirmerie se font sur présentation du carnet de correspondance ou un document (date et heure) rempli par l’assistant d’éducation ou le professeur. Une fois vu par l’infirmière, l’élève reprend son activité avec l’heure de fin de prise en charge notée sur le carnet de correspondance par l’infirmière.


Pendant les cours, les élèves peuvent accéder à l’infirmerie uniquement en cas d’urgence (malaise, blessure) et accompagné d'un camarade qui repartira aussitôt.


En cas d'absence de l'infirmier, les élèves sont pris en charge par le service de vie scolaire. Les élèves souffrants doivent se rapprocher des C.P.E et des assistants d'éducation, qui en fonction de la gravité et du protocole d’urgence prendront en charge l’élève.

Aucun élève ne doit être en possession de médicaments sur lui sauf cas particuliers (l’infirmier est au courant et a une ordonnance à l’infirmerie). Les médicaments sont stockés à l’infirmerie avec une copie de l’ordonnance du médecin et une autorisation parentale permettant à l’élève de prendre son traitement.

Les accidents et maladies survenus hors du temps scolaire doivent être traités par les parents. L’élève doit arriver dans l’établissement en état de suivre les cours. Pour les élèves ayant un problème de santé chronique et ou un handicap, il est possible de mettre en place un PAI (projet d’accueil individualisé), établi à la demande des parents.

En cas d'urgence

Si l’état de santé de l’élève le nécessite, l’infirmière appelle les services de secours ou les responsables de l’élève pour une prise en charge médicale. Les élèves malades doivent être raccompagnés par un adulte.

Les responsables doivent être joignables pendant le temps scolaire et/ou en capacité d’organiser le retour à domicile de leurs enfants.

Dans le cas de transport par les services d’urgence, les élèves ne seront pas accompagnés, la fiche d’urgence non confidentielle est remise systématiquement au secours. Les responsables de l’élève sont immédiatement prévenus.

Aménagements pédagogiques et médicaux

Il existe trois aménagements pédagogiques et médicaux.

Le PAI (projet d'accueil individualisé) est mis en place lorsque la scolarité d’un élève, notamment en raison d’un trouble de santé invalidant (pathologies chroniques, intolérances alimentaires, allergies...), nécessitant un aménagement (suivi d’un traitement médical ou protocole en cas d’urgence). Le PAI est mis en place à la demande des responsables de l’élève. Les PAI et les traitements associés avec le protocole d'urgence sont toujours accessibles par l'équipe professionnelle informée même pendant les horaires de fermetures de l'infirmerie. 

 

Le PAP (plan d’accompagnement personnalisé) s’adresse à des élèves présentant des difficultés scolaires durables liées à un trouble avéré des apprentissages. Sa mise en place est subordonnée à l’avis du médecin scolaire, en lien avec les familles et les enseignants. Le PAP va définir un certain nombre d’aménagements pédagogiques susceptibles de répondre dans la durée au trouble des apprentissages de l’élève dans sa classe comme par exemple adaptations de la quantité d’écrit, réponses courtes, lecture des énoncés des problèmes ou encore l’utilisation de matériels et supports informatiques et numériques spécifiques.

Le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) vise la compensation du handicap et il ne peut être notifié que par la MDPH. Le PAP vise à prévenir les difficultés scolaires d'un élève par l'aménagement de la scolarité. Il est mis en place sous la responsabilité du chef d'établissement, après avis du médecin scolaire. Le PPS organise le déroulement de la scolarité de l’élève en situation de handicap et assure la cohérence, la qualité des accompagnements et des aides éventuellement nécessaires à partir d’une évaluation globale de la situation et des besoins de l’élève

20200121_141009 (1).jpg
Logo-MENJ-TRICOLORE.png

Téléphone

01 48 41 35 04

Adresse

12, rue Jean-Baptiste Clément

93800 Épinay-sur-Seine

Suivez nous !

  • Noir LinkedIn Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Twitter Icon
Académie_de_Créteil.svg (1).png